La saison estivale arrive… Dur dur avec une polyallergique


BLOG, Uncategorized / mardi, mai 31st, 2016

Quand on a un enfant polyallergique, il y a plusieurs événements qui normalement sont de jolis moments, mais qui pour les parents sont de véritables casse tête hyper stressant.

Le plus dur pendant la saison estivale … c’est les rassemblements familiaux!

saison estivale

Tout le monde est content de voir ton enfant et personne ne réalise qu’il ne faut pas toucher l’enfant quand on a mangé.
Personne ne se rend compte que dans le regard de môman, il y a un détecteur d’allergènes.
Personne ne se rend compte à quel point il est difficile de contenir un enfant de 17 mois et demi pour qu’il n’approche pas la table, qu’il ne touche pas les couverts souillés, les plats, les miettes au sol…Personne.
Personne ne se rend compte à quel point il faut être à l’affût du moindre détail:

  • se souvenir de qui a mangé ou pas
  • demander aux enfants ( et aux adultes) de se laver les mains systématiquement dès qu’ils veulent interagir avec Choupette.
  • prévenir, répéter, avoir l’impression de soûler les gens.
  • toujours devoir se justifier
  • toujours rester ferme face a ceux qui minimisent « oh je la frôle juste » (oui et c’est toi qui va devoir lui mettre de la cortisone ce soir?)
  • ne pas pouvoir lâcher son enfant 1 seconde.
  • ne manger que d’une seule main pour pouvoir réagir vite.

C’est dur! très dur! Parce que c’est la famille, parce qu’on les aime, qu’on sait qu’on va les décevoir, leur faire de la peine. Parce qu’on ne peut pas se comporter avec Choupette comme avec une enfant lambda.
Ils trouvent cela dur.

S’il savaient…
S’ils savaient à quel point j’espère qu’un jour tout cela sera derrière nous.
S’ils savaient à quel point je suis en stress permanent.
S’ils savaient que ma hantise c’est que ma fille ne puisse jamais manger au restaurant.
S’ils savaient que j’aimerai tant ne pas avoir à tout lui cuisiner.
S’ils savaient que si malheureusement cela devait continuer, je serais obligé d’emmener une gamelle pour ma fille chez les gens.
S’ils savaient à quel point notre petit chez nous est rassurant pour moi. Nous y avons tout à disposition, nous vivons H24 les allergies.
S’ils savaient à quel point cela nous enferme , que cela régit notre vie.
S’ils réalisaient que ce n’est pas de gaieté de cœur que nous mettons notre fille un peu à l’écart.
S’ils se mettaient un peu à notre place et, l’espace d’un instant, arrêtaient d’être centré sur leur désir.

Bref… La saison estivale arrive et mon stress grandit…

signature2

Une réponse à « La saison estivale arrive… Dur dur avec une polyallergique »

Les commentaires sont fermés.