Le retour de la mégère


BLOG, Uncategorized, Vie de Môman / mercredi, février 3rd, 2016

Elle ne m’avait pas manqué, mais alors pas du tout. Quand je suis revenue au travail, après mon congé parental à temps complet, elle n’était pas là. On m’expliqua qu’elle s’était cassé le col du fémur en tombant, à 1 an de la retraite, c’est ballot. Son absence m’a fait un bien fou. Oui autant être honnête.
J’avais espéré que ses 6 mois d’arrêt maladie aurait adoucis son caractère à la con. Mais non… La porte de prison est de retour…
Sympa comme petit nom , n’est-ce pas?
Vous me trouvez dure? Peut-être… mais il y a de quoi.
On a tous dans notre entourage une mégère, une harpie. Celle qui a toujours raison, qui n’est jamais responsable des erreurs qu’elle commet. Celle qui est capable de retourner la situation pour que la faute se retrouve sur le dos des autres. Celle qui sous-entend que certaines de ses collègues travaillent mal comparé à elle. Celle qui dit que le gars sur le chariot élévateur est un danger public alors qu’elle ne marche pas sur le chemin piétonnier. Celle qui rechigne à mettre ses chaussures de sécurité dans l’entrepôt par coquetterie (en même temps, après s’être cassé le col du fémur, pourquoi ne pas tenter un accident du travail? Ah oui mais non, à elle il n’arrivera rien et puis cela ne serait pas de sa faute de toute façon, sûrement à cause du gars sur le chariot 😉 ).
Elle a repris le travail comme si elle était parti la veille. Elle est arrivée dans mon bureau, a dit bonjour tout sourire aux gars en prenant soin de me tourner le dos et de ne pas me regarder.
J’ai lancé un « Salut! Ça va? »… Elle n’a pas tourné la tête. Je me suis positionné de tel sorte qu’elle comprenne que je lui parlais et j’ai relancé un « ça va? Tu as tout récupéré en mobilité? C’est pas trop dure la reprise? ». Après un long silence, elle me répondit d’un ton sec et désagréable  » Ah bah non! Je n’ai pas tout récupéré: mais faut bien reprendre! » . Et elle est partie… Pas un regard gentil, pas une question sur comment j’allais vu que nous ne nous étions pas revu depuis mon départ pendant ma grossesse. Pas une question sur ma fille… C’est quand même la personne qui me remplace quand je suis en congé! Je la côtoie tous les jours au boulot!

mégère 1454445964388
Et bien non, la mégère ne s’intéresse qu’à elle.
Donc autant vous dire que OK le message est passé. Je la faisais chier avec ma bienveillance, mon éducation qui fait que même si je n’aime pas quelqu’un, si je sais qu’elle a traversé quelque chose de pas facile, je prends des nouvelles. On ne m’y reprendra plus avec elle. VIVEMENT SA RETRAITE TIENT!
Autant vous dire que je laisse le soin à mon chef, qui est parti en vacances cette semaine, la joie de lui annoncer que c’est moi qui reprendrais son poste lorsqu’elle partira en retraite et qu’il va falloir qu’elle me forme sur le peu de chose qu’elle fait (oui parce que la mégère, à 35H, arrivait à faire des heures supplémentaires pour un boulot qui ne prenait même pas un temps plein).
Je me réconforte avec le fait qu’elle ne restera pas très longtemps encore dans l’entreprise. Bientôt les grandes vacances pour elle, je ne la regretterai pas…

signature2

8 réponses à « Le retour de la mégère »

  1. Je te comprends! Je suis enseignante et la directrice de mon école est une incompétente et une égoïste! Mais comme elle est très forte pour embobiner les gens, elle est bien vue des parents et a de bonnes notes à ses inspections! Pas facile de travailler dans ce climat.

  2. Qu’est ce que je te comprend… Je te souhaite bien du courage, comme pendant la grossesse.. Bientôt la fin ! Lol

    1. Tu sais quoi? Elle est au courant que je la remplace … et elle refuse de me former… Ça sera qqn d’autre…

Les commentaires sont fermés.