Mes 3 bads /3 kiffs de la semaine dernière #5


Uncategorized, Vie de Môman / lundi, décembre 16th, 2013
Petit bilan de la semaine passée :
3 bads:
1- inlassablement les même problèmes avec Chouchou.  Une opposition de dingue. Il nous parle de plus en plus mal. Au delà de ce que je peux personnellement accepter. J’ai l’impression de passer mon temps à le punir.  C’est usant, pour moi,  pour zhom et pour Chouchou. Je songe très sérieusement à allez voir un psychomotricien car je suis personnellement dans une impasse. Non seulement au niveau comportement il est toujours aussi actif et cela pose soucis a l’école mais son attitude pose problème a la maison.
2- je suis malade et fatiguée.  J’ai aussi mon genou en vrac (conséquence d’une blessure quand j’avais 17 ans) et en ce moment il me fait souffrir. 
3- j’ai plus de tobleronnnnnnne! ( cataclysme,  terre qui s’écroule sous mes pieds, faim du monde – non ce n’est pas une faute de frappe- les oiseaux s’enfuient, les loups hurlent à la mort)…. Bon ok… je sais …j’exagère…
3 kiffs:
1- anniversaire de Loulou chez mon frère.  De purs moments avec le frère et la belle sœur de ma belle sœur ( t’as suivi?) ? Humour 3/4ème degré,  mode parents indignes, gros fou rire.
2- réussir ma pâte feuilletée maison… en échappant à l’explosion de mon nouveau robot. 
3- trouver ce moment de tranquillité chez mon frère pour pouvoir écrire mes billets blog. Tout le monde est parti en ballade, moi trop mal au genou,  je suis seule, au calme. Le kiff!

***

Envie de mettre ma patte dans la blogosphère, si ça te dit, suis moi, je pense faire cela tous les lundis!(et met moi le lien en commentaire)
Trouver 3 kiffs et 3 bads dans sa semaine, ça n’a pas l’air si compliqué.

***

D’autres 3bads/3kiffs ici:

signature2

3 réponses à « Mes 3 bads /3 kiffs de la semaine dernière #5 »

  1. Je ne vois qu'une solution pour tes bads : une bonne cure de magnésium!! Conclusion: faut que tu rachètes du toblerone. Certes, c'est pas bon pour les hanches, mais c'est bon pour le moral (on peut pas tout avoir)!!

    Plus sérieusement, je ne sais pas si le psychomotricien est le plus adapté (je n'y connais rien, mais ça me fait plus penser à un spécialiste des problèmes moteurs). Je ne prétends pas avoir la science infuse, ni la solution à tous les problèmes, mais je suis aussi passée par là avec Prem's, et sincèrement, nous avons vécu des moments cauchemardesques: je ne le reconnaissais plus, c'était Dr Jekyll et Mr Hyde, c'est très déboussolant et on ne savait plus comment faire pour revenir "à la normal". A cette époque là, j'ai entendu beaucoup de choses "c'est l'âge qui fait ça", "ils sont tous pareils, ça va passer"…mais ça ne m'a pas aidé à trouver la solution.
    Alors j'ai tout simplement demandé conseil à mon médecin (qui suit Prem's depuis qu'elle est née) qui m'a redirigé vers une psychologue. J'ai alors accepté de la voir car entre Prem's et moi, il n'y avait plus de dialogue possible alors que nous étions très proches. Je me suis dit que consulter une tierce personne permettrait à Prem's de parler, de peut être se confier sans m'avoir sur le dos. Et effectivement, la psy m'a "révélé" un certain nombre de choses concernant Prem's, notamment que son comportement cachait autre chose (rien de grave, je te rassure), que c'était un peu comme un signal d'alarme. Elle m'a donné quelques "astuces" pour essayer de calmer les choses en cas de crise et la marche à suivre pour le futur.
    Cela m'a fait du bien (et à Prem's aussi) que quelqu'un mette le doigt sur le problème et l'explique avec des mots simples et clairs. Je ne dis pas qu'aujourd'hui tout va pour le mieux, il y a encore des couacs, mais j'arrive mieux à gérer qu'avant, je me sens moins larguée!!
    Cette psy a été une véritable bouée de sauvetage et je ne regrette pas de l'avoir rencontré.
    Encore une fois, je ne dis pas que ma démarche est meilleure qu'une autre!! Je te parle juste de mon expérience.
    Je ne te dirais pas non plus toutes les phrases bateau qu'on m'a sorti parce que, personnellement, ça ne m'a jamais soulagé. Le seul conseil que je te donnerais: n'attends pas. Se dire qu'on va attendre, pour voir, que ça va peut être passer, ça ne s'applique pas à tout le monde. Dans mon cas, j'ai regretté d'avoir attendu si longtemps, donc ne fais pas la même bêtise que moi…
    Tu m'excuseras pour ce looooonnnnnng commentaire, ça y'est, j'ai fini ! !
    Ah non, encore une chose : COURAGE!!!

  2. je suis totalement d'accord avec toi. Ce que tu dis je le pense. J'ai l'impression de m'entendre penser c'est dingue. D'ailleurs Dc jekyll et Mr Hyde est le titre d'un de mes articles.
    Je ne veux pas attendre pour allez voir quelqu'un mais c'est surtout zhom que je dois convaincre.
    Maintenant a savoir qui je dois voir, psychomotricien ou pédopsychiatre. Je pense que je vais demandé conseil a mon medecin généraliste.

    1. J'ai eu le même "souci" avec Papanator, tout ce qui est psychologie, pour lui, c'est n'importe quoi. Alors, c'est bête à dire, mais je ne lui ai pas demandé son avis. Je lui ai dit que le médecin m'avait fortement conseillé de voir la psy et que j'avais pris RDV, et c'est tout. Après tout, c'est moi qui subit toute la journée (lui il est au boulot)! Les hommes ne sont pas très "sensibles" à ce genre de chose, ils pensent souvent que faire appel à un psy c'est un signe de faiblesse, qu'on n'est pas capable de gérer seule. Erreur!! Savoir reconnaître qu'à un moment on a besoin d'aide, c'est un signe de sagesse……petit scarabée 😉 Tiens bon, ne lâche pas l'affaire!! Suis de tout cœur avec toi!!

Les commentaires sont fermés.