Etre enceinte #23 : C’est partir à la maternité

Je m’en vais te raconter la naissance de Choupette.
Et oui Choupette, c’est une fille. Jusqu’au bout j’aurai réussi à ne pas le dire sur mon blog..héhé

Pour mon 1er accouchement, je n’ai pas connu les contractions qui vous alertent, le départ à la maternité en urgence: pas d’accouchement surprise. Chouchou est né à J+1 au bout d’un très long déclenchement débuté le vendredi soir qui s’est soldé par la naissance de mon fils le dimanche après-midi (oui vraiment très long je vous ai dit).

Pour la naissance de Choupette, je n’osais même pas espérer un accouchement non déclenché et cela m’attristait. Si tu me suis sur FB , tu sais que je me considérai comme un coffre fort dont on a bidouillé la combinaison .

Le lundi 22 décembre, j’avais rendez-vous pour un contrôle dans le service des grossesses à risque (souvient toi, diabète gesta mon amour). Après échographie, Choupette a toujours la tête en bas..oufff… c’est qu’elle avait sacrement la bougeotte. Par contre, on m’examine, et je suis très loin d’accoucher. Mon col est verrouillé, très long , postérieur, à tel point que la sage femme a des difficultés à l’atteindre. Bref, elle qui espérait pouvoir accélérer les choses, que daaaaaalle! 
En fait, j’avais un chouilla espéré au fond de moi que la sage femme m’aurai annoncé un changement au niveau de mon col. Pourquoi? Parce qu’en fait, depuis le vendredi précédent, j’avais ressenti des contractions. ce n’était pas des contractions de travail (merci expérience du 1er accouchement, quand c’est des contractions de travail, t’inquiètes pas, tu le sais!).

Par contre , on m’annonce que j’ai des protéines dans les urines, un des symptômes de pré éclampsie. Là je pense qu’ils vont m’annoncer qu’ils vont me déclencher mais non. On me dit que je vais rentrer chez moi, par contre je dois faire un recueil de mes urines sur 24h et si le taux de protéines augmente, le labo appellera l’hôpital qui m’appellera. Je suis contente, je vais donc pouvoir passer Noël à la maison. Je verrai mon fils ouvrir ses cadeaux au pied du sapin.
Enfin…  c’est ce que je croyais.

Donc le truc hyper glam commence, mon flacon et moi, on avait rendez-vous aux toilettes toute la journée. Je ne ressens pas particulièrement de contractions. Je débute ma protéinurie (oui c’est le terme médical du pipi dans le flacon pendant 24h) à 8h le 23 décembre. Elle devra se terminer le 24 décembre à 8h donc.

Le 24 , réveil pipi à 5h du mat.
« Bonjour Flacon, non tu ne m’avais pas manqué »
Je m’essuie… du sang… Je me mets à trembler, le stress me prend. Le sang c’est une des raison pour aller à la maternité en urgence. Je réveille Zhom, on décide d’embarquer Chouchou avec nous. Zhom appelle ses parents pendant que j’appelle le bloc obstérical.

« Allo? Je saigne un peu… Ok… On arrive »

à suivre….

signature2

2 thoughts on “Etre enceinte #23 : C’est partir à la maternité

  1. Hâte d'avoir la suite de ton récit! ! D'autant qu'on a pas mal de points communs apparemment… Juste à l'inverse: mon 1er est né le jour du terme (non déclenché! ) et mon 2e il y a moins d'un mois, déclenché à j+4 !!! Et j'ai aussi gardé secret son sexe. ..sauf que moi c'était un mec ^^

Comments are closed.