Conseils pour la confection des masques : bonnes et mauvaises pratiques

Depuis plusieurs mois déjà, je couds des masques en tissus pour moi, pour les autres, pour les soignants, pour les personnes au front. Des erreurs, j’en ai fait. Mais j’ai cherché à m’améliorer, je me suis renseignée. J’ai passé des heures sur les tableaux IFTH/DGA, j’ai suivi les recommandations ANSM. Le fruit de ce travail m’a permis de pouvoir vous proposer, en collaboration avec Mask Attack, un patron avec des recommandations matières issues de nos recherches respectives. Nous n’avons pas conseillé ses matières et le Attack Ton Mask par hasard. Voici mes conseils pour la confection des masques: ce qu’il faut faire et surtout, ce qu’il ne faut pas faire!

3 COUCHES DE COTON

conseils masques 1
extrait du tableau de base de données IFTH : 3 couches de coton

 

Cette recommandation n’est définitivement le fruit de mon imagination. Nous avons suivi les recommandations des tableaux de la base de données IFTH/DGA. Et pour ce qui est des recommandations AFNOR, elles-mêmes désormais recommandent 3 couches, même si les propositions manquent de précision :

conseils masques 2
recommandations matières AFNOR

L’utilisation de 3 couches de coton (entre 115g et 145g/m²) me semble un des conseils pour la confection des masques le plus logique et justifiable.

 

PAS DE COUTURE SAGITTALE

L’ANSM et l’AFNOR se rejoignent sur ce point. Un masque en tissu ne doit pas avoir de couture sagittale, cad pas de couture centrale. J’avais moi-même fait cet erreur avec mon 1er patron. J’ai rajouté un lien vers mes autres patrons sans cette fameuse couture centrale. Le Attack Ton Mask suis donc scrupuleusement les recommandations.

conseils masques 3
avis ANSM du 24 mars 2020
conseils masques 4
recommandations AFNOR

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE

A l’heure où les masques en tissus sont confectionnés par tous, couturier.e.s pro, amateur.e.s, débutant.e.s , on voit de tout et on a de quoi s’arracher les cheveux. Passer le fou rire de certaines propositions aberrantes, il faut raisonnablement informer et diffuser les bonnes pratiques.

Il ne faut pas de:

  • tissus trop légèrs, aérés : cela veut dire pas de tissus type broderie anglaise (est-ce nécessaire de rappeler qu’il y a des trous???), pas de gaze ni de double gaze.
  • tissus lamés.
  • d’entoilage.
  • toiles d’hivernage.
  • tissus à sequins.
  • masques en crochet, en tricot.
  • enduits, imperméables type PUL: pas respirant
  • patch décoratif, pas de transfert thermocollant : en raison de la colle que vous allez donc inhaler et les broderies pour faire tenir le patch.
  • collant pour remplacer les élastiques : de retour de soignants, cela brule l’arriere des oreilles.
  • couture centrale.
  • test de la flamme : test controversé qui n’a aucun intérêt pour la filtration . Si la flamme vacille, c’est que votre masque est respirant. Si elle ne vacille pas, ce n’est pas assez respirant.

Parlons insert :

Ceux qui me connaissent savent que j’ai une aversion pour les masques à insert. Si les personnels soignants particulièrement habitués à utiliser des masques sauront très bien utiliser ses masques, le tout un chacun ne l’est pas et les risques de contaminations sont multiplier par la manipulation du masque. Mais pour ceux qui veulent vraiment des masques à insert (attention accrochez vous, vous êtes pas prêt) : pas de filtre a café, pas de filtre d’aspirateur, pas de moquette (oui oui… on a vu le cas!) ! Faire une recommandation insert est difficile car aucune étude n’est parue à ce jour. Vous comprendrez donc pourquoi je ne les conseille pas.

CONSEILS POUR L’ENTRETIEN DES MASQUES:

Pour nettoyer votre masque, vous devez le laver en machine à 60°C minimum.

NON:

  • le laver à 40°C ne suffit pas : les virus ne sont détruits qu’à haute température.
  • le laver dans une casserole avec des pastilles de savon ne suffit pas: il faut un lavage mécanique de type machine à laver
  • il ne faut pas les laver à la main : vous le manipulez avec vos mains, vous ne le lavez pas à haute température. Le risque de contamination est majoré . Lorsque l’eau est chaude pour vos mains, elle est à maximum 40-45°C.

Lavez les avec des draps, où encore, stockez vos masques usagés dans une boite hermétique et lavez les quand vous en avez plusieurs.

EN CONCLUSION

Je ne saurai que vous inciter à suivre ses conseils pour la réalisation de vos masques que vous les faisiez pour un usage personnel et non commercial (en ce qui concerne le Attack Ton Mask) ou pour les masques 3 plis et modèle AFNOR qui pourrait être à destination d’une clientèle.

En tant que revendeur de masques en tissus artisanaux, il ne faut pas oublier qu’au delà de faire des masques jolis qui plairont à votre clientèle, vous engagez votre responsabilité personnelle lorsque vous vendez. Vous n’avez pas l’obligation d’utiliser des matières testées pour vos masques sous condition de ne pas indiquer un nombre de lavage mais il est de votre responsabilité de respecter les recommandations pour vos clients.

Le cabinet de la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie rassure : en respectant des recommandations de l’AFNOR, les masques artisanaux assurent « un bon niveau de filtration » .

 

 

signature2

3 Comments

Ajoutez les vôtres
  1. 2
    Chanbreg

    Merci pour toutes ces indications car c’est difficile de savoir où on en est dans les consignes pour les masques
    Je me posais la question pour la couche du milieu si un tissu de blouse tergal pouvait convenir, le tissu en question est comme la popeline et on peut respirer et au repassage fer vapeur coton se comporte sans brûler

    • 3
      Ax and Co

      le tergal c’est du polyester. Ne connaissant pas le type de tressage ni la température de lavage supporté, ni mm si le tergal a été testé en particulier, je ne peux pas vous répondre. Je vous dirais de rester sur 3 couches de coton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.