Etre enceinte #24: L’arrivée de Choupette

Nous arrivons donc à la maternité le 24 décembre au matin, Chouchou dans la voiture. Mes beaux parents arrivent pour le récupérer , pendant ce temps là, on m’examine. Le saignement est terminé. Mon col est ouvert à 2 en externe, 1 en interne. Je contracte, toutes les 6 minutes. La sage femme suppose que le saignement est dû à une grosse contraction qui aurait fait bouger brutalement le col.
Et puis les contractions s’espacent et on me dit que je suis sûrement en train de faire un faux travail. On me parle de peut-être rentrer chez moi. Perso, j’ai pas envie. J’y suis j’y reste.
Sauf que comme le lundi, j’ai toujours des protéines dans les urines et en plus ma tension commence à monter. Pour éviter tout risque, le gynéco de garde m’annonce qu’on va me déclencher.
On me met un gel de propess à 10h. On m’installe en chambre. On passe la journée du 24 à regarder des dessins animés à la tv (Kung Fu Panda 1 et 2). On appelle mes beaux parents pour prendre des nouvelles de Chouchou. On leur dit que ca va prendre du temps vu que c’est un déclenchement suite au saignement. On se rappelle de l’accouchement de Chouchou.
Ça contracte, de plus en plus fort, de plus en plus rapproché.
La sage femme évite de m’examiner au maximum car j’ai un col, dû aux hormones de la grossesse, hyper douloureux (oui j’hurle ma mère à chaque fois).

A 22h30, les contractions sont toutes les 2/3 minutes, elle m’examine (je hurle).. je suis à 2 en interne…Youhouuuuu..pffffffffffffff
Je passe mon temps à papoter par messenger et sms avec mes copines.
Je gère plutôt bien les contractions au final.

Suite à l’examen, vers 23h je sens que j’ai dû fissurer la poche des eaux. Je rappelle la sage femme, elle fait le test, c’est positif. Si dans 12h toujours rien, je devrais prendre des antibiotiques.
Tout en papotant avec une copine via facebook, je rend compte que les contractions sont plus hards et plus rapprochées, genre toutes les minutes.
Je dis à ma copine « les contractions me tuent » et j’enchaîne avec  » allume un cierge, ça la fera ptet venir ». Oui je suis toujours à ce moment là persuader que je ne suis pas prête d’accoucher.
Je décide de prendre une douche: elle ne me détend pas. Je commence à trembler, mes jambes, mon corps, je ne contrôle rien.
Et là…

Blop!

Il est 23h45, je suis certaine que la poche des eaux est rompue!

Zhom appelle la sage femme, m’aide a me sécher (je n’y arrive pas seule).
La sage femme veux m’examiner, je n’ai pas envie d’avoir mal, je refuse. Oui je sais c’est débile, fallait bien qu’elle regarde quand même mais quand on souffre, on a pas envie d’en rajouter.
Elle insiste.
Elle m’examine… (je hurle)

« Vous êtes à 7!!! »

Ouai t’as tout compris, 1h avant à 2 et accélération du travail d’un coup! Ça va vite… très vite.. trop…
Ça s’affole, on me passe en salle d’accouchement. Je passe mon temps à dire « je veux la péri! Ça va trop vite »

A 23h58, j’entre dans la salle. L’anesthésiste arrive vite, mais galère à me poser la péridurale. Et pour cause, je n’arrive pas à garder la position. A chaque contraction : ça pousse!!!
Elle réussie.
Sauf que…
On m’aide à me repositionner et je comprend rien qu’en regardant les yeux de ma sage femme :

« elle est là! On voit la tête! Il va falloir pousser madame! »

« NAAAAAANNNNN!!!! » (bah oui, la péridurale n’agissait pas encore)

 » Soyez raisonnable madame, elle ne peut pas rester dans votre bassin! »

« NAAAAAANNNNN!! »

 » Elle descend toute seule, allez y madame »

Je réussie à reprendre ma respiration et mes esprits, mon homme m’encourage. Je me met à hurler. On me dit « ne hurlez pas madame »…
Sauf que pas moyen! Ça m’aide. Je hurle le plus fort possible et je pousse (oui parce qu’à un moment faut bien pousser hein 😉 ).
Et là on me hurle direct  » STOOOOOOP, arrêter de pousser!!!! Arrêter!!! »

Je récupère ma fille…

Il est 00h37… Nous sommes le 25 décembre
Elle pleure…
Elle est magnifique…
Elle est parfaite…

 

 

Notre cadeau de Noël mesure 50,5cm et  pèse 3kg705.

signature2

2 thoughts on “Etre enceinte #24: L’arrivée de Choupette

  1. J'adore lire les récits d'accouchement !
    Le tien me fait penser à mon second, déclenchement, au début rien ne se passe et puis perte des eaux et ouille ouille mais tjs rien … et là j'ai passé la nuit à hurler, pareil al douche rien, j'ai failli m'évanouir dedans tellement mes jambes ne me portaient plus alors quand on me dit "faudrait marcher pour faire accélérer les choses" j'avais envie de baffer !! et puis d'un coup hop ça c'est ouvert sauf que moi l'anesthésiste je ne l'ai pas vu, pas eu le temps !
    au final une fois bébé sorti on a plus mal hein ?
    C'est un joli cadeau de noël que tu as eu 😉

Comments are closed.